Protocole de questionnement
Questioning protocol

  1. Quels sont pour vous les 3 mots qui qualifient aujourd’hui CentraleSupélec ?
  2. Quels sont pour vous les 3 mots qui devront qualifier CentraleSupélec en 2032 

Parce que les transformations profondes de nos sociétés sont planétaires, et pour mieux les accompagner à cette échelle, CentraleSupélec ambitionne de devenir un institut d’ingénierie de rang mondial. Cependant on peut y voir des risques tels que : disperser nos ressources, réduire notre souveraineté en ingénierie, devoir investir dans de nouvelles formations anglophones et sous d’autres formats que celui de notre formation “à la française”, etc.

3. Selon vous, CentraleSupélec doit privilégier les attentes :

  • des élèves                          
  • des entreprises
  • de la société

4. Selon vous le terrain de jeu privilégie doit il être ? 

  • la France
  • l’Europe
  • le monde Francophone
  • le monde

5. Parmi les leviers suivants, quels sont selon vous les trois leviers prioritaires pour faire de CentraleSupélec un institut d’ingénierie de rang mondial ? 

  • Recruter davantage d’étudiants internationaux
  • Promouvoir à l’international le cursus ingénieur
  • Créer des formations Bachelors, Masters
  • Améliorer la notoriété de la marque CentraleSupélec a l’étranger
  • S’appuyer sur l’Université Paris-Saclay et sa Graduate School d’ingénierie
  • S’appuyer sur le Groupe des Ecoles Centrale et sur ses implantations internationales
  • Participer aux réseaux de pairs internationaux tels que T.I.M.E., CESAER, Eugloh
  • Développer une offre d’enseignement à distance
  • Développer le taux de formations anglophones
  • Définir des partenariats privilégiés avec d’autres institutions internationales
  • Développer la visibilité internationale de la Recherche
  • Développer un pôle d’Innovation et d’Entrepreneuriat d’excellence
  • Développer les liens avec l’entreprise et les transferts technologiques

6. Identifiez-vous d’autres leviers ?

CentraleSupélec est co-fondatrice de l’Université Paris-Saclay, aujourd’hui classée n°13 mondiale, dont elle coordonne la « Graduate School Sciences de l’ingénierie et des systèmes ».

7. Selon vous, quelle doit être l’ambition de CentraleSupélec àu sein de l’Université Paris-Saclay ?

La marque partagée par le Groupe des Ecoles Centrale (GEC), réseau de huit écoles maillant le territoire français et présent en Chine, en Inde et au Maroc, est puissante. Les écoles Centrale opèrent un concours commun et des campus à l’international qui sont des « démonstrateurs » de nos formations centraliennes.

8. Selon vous, comment CentraleSupélec pourrait-elle valoriser davantage sa participation au Groupe des Ecoles Centrale ?

Un groupe qui mise sur la diversité de genre, d’âge et d’origine voit ses compétences s’améliorer.

Par cette diversité, nos parties prenantes sont confrontées à des concepts, des avis et des opinions variés, parfois même opposés. Elles sont obligées de considérer des compromis. Cela amène à des idées nouvelles en sortant de leur zone de confort.

Aujourd’hui le cursus ingénieur ne compte que 21% de filles et un nombre très important d’élèves issus de familles appartenant à des catégories sociaux-professionnelles supérieures (à 75% CSP+). Ces proportions sont similaires à celles que nous retrouvons dans nos bassins de recrutement actuels (classes préparatoires ou universités).

9. Comment diversifier les profils ?

10. Si nous recrutons plus d’élèves internationaux, quels profils rechercher ?

Les vocations et les envies de nos candidats et de nos élèves ne sont pas aujourd’hui forcément en phase avec les besoins et demandes du monde économique. Certaines matières ou spécialités demandées par des entreprises attirent moins nos élèves.

10. Doit-on adapter notre offre aux orientations souhaitées par les élèves ou doit-on adapter notre recrutement afin d’alimenter l’ensemble des filières ?

11. Quelles sont les thématiques de formation qui vous semblent stratégiques pour l’école et sur lesquelles elle devrait investir ?

12. Est-il opportun de développer des formations d’ingénieur spécialisées pour répondre aux besoins des entreprises dans des métiers spécifiques ? Pourquoi ?

13. Est-il opportun de développer des formations dans un format international, type Master of Sciences ou Master of engineering ? Pourquoi ?

14. Est-il opportun de développer des formations internationales post-bac de type Bachelor ? Pourquoi ?

Renforcer l’attractivité et la réputation du cursus ingénieur nécessite d’en augmenter sa lisibilité et de fournir aux élèves, aux recruteurs, aux internationaux une vision globale des grands principes qui le sous-tendent. Cela implique aussi de préciser la marque de fabrique de CentraleSupélec au niveau de toutes ses formations.

14 bis. Comment rendre le contenu du cursus ingénieur plus lisible, visible et attractif ?

14 ter. Quelles nouvelles passerelles et doubles diplômes proposer dans le cadre du cursus ingénieur pour renforcer l’offre actuelle ?

Les élèves sont souvent en posture d’écoute dans leurs activités académiques. Un changement progressif des modalités pédagogiques a été amorcé pour responsabiliser les élèves dans leurs apprentissages, les rendant davantage acteurs dans leur cursus.

15. Quelles nouvelles modalités pédagogiques, notamment numériques, permettraient aux élèves d’être encore plus actifs ?

16. Comment mieux impliquer l’ensemble des parties-prenantes dans l’innovation pédagogique ?

Le centre de recherche de CentraleSupélec est constitué de 18 laboratoires regroupant environ 400 enseignants-chercheurs et chercheurs permanents.

La « Graduate School Sciences de l’ingénierie et des systèmes » de l’Université Paris-Saclay que coordonne CentraleSupélec comprend plus de 60 laboratoires regroupant plus de 2500 enseignants-chercheurs et chercheurs permanents.

17. Comment et jusqu’où l’école doit-elle articulier sa stratégie de recherche avec la stratégie portée par l’université ?

18. Quelle doit être selon vous sa principale ambition de recherche ? 

  • Viser l’excellence académique, la visibilité, notamment par les publications dans les meilleurs journaux
  • Être un partenaire privilégié du monde industriel et renforcer sa compétitivité
  • Être au service du rayonnement et de la qualité de notre enseignement
  • Mettre la recherche au service de la société et de ses enjeux majeurs

18 bis. Identifiez-vous d’autres ambitions de recherche ?

18 ter. Pour les enseignants-chercheurs et chercheurs : Sans (nécessairement) rester dans votre domaine de recherche, quelles sont les thématiques scientifiques de recherche qui vous semblent stratégiques pour l’école et sur lesquelles elle devrait investir ?

18 ter. Selon vous, quelles sont les thématiques scientifiques de recherche qui vous semblent stratégiques pour l’école et sur lesquelles elle devrait s’investir ? 

Le budget annuel de CentraleSupélec représente environ 100 millions d’euros, composé à 50% de la dotation pour service public, et à 50% de recettes propres. Ces recettes propres sont indispensables car dans le cursus ingénieur, la dotation publique et la participation des élèves à leur formation (3 500 euros/an pour les élèves de l’UE, 5 900 euros hors UE) ne couvrent pas le coût de leur formation.

  • Le privé a investi l’enseignement primaire et secondaire avec succès.
  • Les fonds d’investissement investissent le secteur de l’enseignement supérieur
  • Les Edtechs proposent des solutions massives et disruptives.

19. Pensez-vous que les écoles d’ingénieurs privées seront dans un futur proche une menace concurrentielle pour CentraleSupélec ? Si oui, comment anticiper cette menace ?

En l’absence de perspective quant à l’augmentation de la dotation publique, le développement de l’école passe par une augmentation de ses ressources propres.

20. Parmi les leviers suivants, lesquels sont pour vous prioritaires pour augmenter les ressources de l’école ?

  • Augmenter les droits d’inscription au niveau des meilleures écoles de commerce (autour de 15k€/an) tout en menant une politique de bourses ambitieuse pour les élèves qui en ont besoin
  • Renforcer la politique tarifaire différenciée selon l’origine des étudiants (Europe / Autres)
  • Proposer de nouvelles formations internationales bénéficiaires : Bachelor, master…
  • Développer le mécénat
  • Mieux répondre aux appels d’offres européens et internationaux
  • Développer la formation continue
  • Développer les partenariats entreprises : chaires, partenariats de recherche…
  • Mieux valoriser la propriété intellectuelle et les transferts de technologie

20 bis. Identifiez-vous d’autres leviers ? 

21. De quels services devront bénéficier en 2032 les élèves pour favoriser leur intégration, leur vie quotidienne et leur scolarité ?

Afin de répondre à ses ambitions de développement, la politique RH de l’école doit s’inscrire dans une logique d’attractivité pour recruter les meilleurs enseignants, chercheurs et personnels administratifs et techniques, développer leurs compétences et leur assurer un parcours professionnel valorisant.

22. Comment attirer des enseignants-chercheurs de renommée internationale ? 

23. Comment attirer les meilleurs profils sur les fonctions administratives et techniques ?

23 bis. Personnels : Quels sont les besoins d’accompagnement pour les enseignants chercheurs, pour les personnels administratifs et techniques ? 

23 ter. Personnels : Comment mieux fidéliser les personnels et développer l’engagement des collaborateurs dans les projets de l’école ? 

La « raison d’être » d’une institution expose sous une forme très synthétique son utilité et la mission qu’elle se donne pour la société.

Nous proposons pour l’école la raison d’être suivante : 

« Construire et diffuser les savoirs de l’ingénieur au service d’un développement économique et humain soutenable en France et dans le monde »

24. Que pensez-vous de cette raison d’être ? 

25. Comment incarner cette raison d’être ?

26. Avez-vous d’autres suggestions pour le plan stratégique 2022-2032 ?

1. For you what are the 3 words that currently describe CentraleSupélec?

2. What will the 3 words be that describe CentraleSupélec in 2032?

During this period of profound societal transformation on a global scale, Centralesupélec aims to become a world-class engineering institute. However, the school faces future risks involved with stretching our resources, reducing our dominance among the top engineering, and investing in new English-language training courses and formats other than our « French-style » training.

3. In your opinion, CentraleSupelec should focus on the expectations of: 

  • Students
  • Companies
  • Society

4. According to you, CentraleSupelec should serve the needs of? 

  • France
  • Europe
  • The french-speaking world
  • The international community

5. Among the following initiatives, choose three that you believe can make CentraleSupélec a world-class engineering institute?

  • Recruit more international students
  • Promote the engineering program internationally
  • Create international bachelors and masters programs
  • Increase the awareness of the CentraleSupelec brand abroad
  • Coordinate benefits with université Paris-Saclay and its graduate school of engineering
  • Coordinate benefits with the centrale group of schools and its international locations
  • Participate in international peer networks such as t.i.m.e., cesaer, and eugloh
  • Develop distance learning offers
  • Develop the number of english-speaking courses
  • Define privileged partnerships with other international institutions
  • Develop international visibility of research
  • Develop a center of innovation and entrepreneurship
  • Develop relationships that encourage technology transfer with businesses

5 bis. Do you identify other initiatives? 

CentraleSupélec is a co-founder of the Université Paris-Saclay, which is now ranked number 13 globally and coordinates its « Graduate School of Engineering and Systems Sciences. »

6. In your opinion, what should CentraleSupelec achieve through its relationship with University Paris-Saclay?

The Groupe des Ecoles Centrale (GEC), a network of eight schools throughout France and present in China, India and Morocco, share a powerful brand. The Centrale schools operate a joint « entrance exam » and international campuses that are « representatives » of « Centrale » programs.

7. In your opinion, how could CentraleSupelec enhance its participation in the Groupe des Écoles Centrale (GEC)?

Groups that emphasize diversity of gender, age, and background, generally achieve greater success.

Through this diversity, our stakeholders are confronted with various concepts, opinions, and views which sometimes come into conflict. Stakeholders are thus forced to consider compromises, leading to new ideas when they step out of their comfort zone.

Today, only 21% of students in the engineering program are women, and many of them come from families belonging to higher social and professional categories (75% CSP+). These percentages are similar to those in our current recruitment pools (preparatory classes or universities).

8. How can CentraleSupelec diversify student profiles?

9. If CentraleSupelec recruits more international students, what types of profiles should it look for?

The missions and desires of our candidates and students are not necessarily in line with the needs and demands of the economic world. Certain subjects or specializations requested by companies are less attractive to our students.

10. Should CentraleSupelec adapt programs and courses to students’ preferences or should it adapt recruitment in order to cater to all academic fields of study? 

11. What are the academic tracks that you consider strategic for CentraleSupelec and in which it should invest?

12. Is it appropriate to develop specialized engineering training to meet the needs of companies in specific trades? Why?

13. Is it appropriate to develop training programs in international formats, such as master of sciences or master of engineering? Why?

14. Is it appropriate to develop international post-baccalaureate programs such as bachelor degrees?

Strengthening the attractiveness and reputation of the engineering program requires increasing its readability, as well as providing students, recruiters, and international students a global vision of the major principles that underlie the program. These goals also imply clarifying CentraleSupélec’s trademark for all of its programs.

14 bis. How can CentraleSupelec make the content of the engineering program clearer,  more visible, and more attractive?

14 ter. What degree transfers and double degrees should be offered as part of the engineering program to reinforce current offerings?

Students are often in static environments during their academic activities. A gradual change in teaching methods has been initiated to give students more responsibility for their learning, making them more active in their curriculum.

15. What new pedagogical methods (in particular digital) would allow students to be more active? 

16. How can CentraleSupelec better involve all stakeholders in pedagogical innovation?

CentraleSupélec’s research center consists of 18 laboratories with approximately 400 permanent professors and researchers.

The « Graduate School of Engineering and Systems Sciences » of Université Paris-Saclay, which coordonates CentraleSupélec, comprises more than 60 laboratories with more than 2,500 permanent teaching and research staff.

17. How and to what extent should CentraleSupelec articulate its research strategy with the strategy of the university?

18. What do you think the main research goal should be for CentraleSupelec?

  • To aim for academic excellence and visibility, particularly through publications in the best journals
  • To be a privileged partner of the industrial world and to reinforce its competitiveness
  • To emphasize and invest in the quality of our teaching
  • To put research at the service of major issues in society

18 bis. Can you identify other potential research goals? 

18 ter. In your opinion, what are the scientific research fields that you consider strategic for CentraleSupelec and in which it should invest? 

18 ter. Teachers and researchers only : Without (necessarily) staying in your field of research, what are the scientific research fields that you think are strategic for the school and in which centralesupelec should invest?

CentraleSupélec’s annual budget represents approximately 100 million euros, 50% of which comes from public service grants and 50% from its revenue. These revenues are indispensable because the public endowment and tuiton (3,500 euros/year for EU students, 5,900 euros outside the EU) do not cover the cost of students’ training in the engineering program.

– The private sector has successfully invested in primary and secondary education.

– Investment funds are investing in the higher education sector

– Edtechs offer massive and disruptive solutions.

19. Do you think that private training will be a competitive threat for CentraleSupelec in the near future? If so, how can we anticipate and prevent this threat?

In the absence of prospects involving increases in public funding, CentraleSupélec’s development will depend on an increase in its own resources.

20. Among the following options, which three do you consider to be priorities for increasing CentraleSupelec’s resources?

  • Increasing tuition fees to the level of the best french business schools (around 15k€/year) while implementing an ambitious scholarship policy for students who need it
  • Reinforcing the differentiated pricing policy according to students’ origins (europe / others
  • Proposing new international training courses: bachelor, master, etc
  • Developing sponsorships
  • Responding better to european and international calls for tenders
  • Developing executive education
  • Developing corporate partnerships: chairs, research partnerships, etc.
    Enhancing the value of intellectual property and technology transfers

20 bis. Can you identify other possible priorities?

21. What services will students need in 2032 to facilitate their integration, daily life, and education?

In order to meet its development goals, CentraleSupélec’s HR policy must be based on a logic of attractiveness to recruit the best teachers, researchers, and administrative and technical staff; the school also needs to develop their skills and ensure that they have a rewarding career path.

22. How can CentraleSupelec attract internationally renowned faculty members? 

23. How can CentraleSupelec attract the best profiles for administrative and technical roles?

23 bis. Staff only : What kinds of support are needed for teachers and researchers, as well as for administrative and technical staff?

23 ter. Staff only : How can CentraleSupelec improve staff retention and develop staff commitment to school projects?

The mission statement of an institution sets out in a very synthetic form its usefulness and the its role in society.

We propose the following mission statement for the school:

« To build and disseminate engineering knowledge in the service of sustainable economic and human development in France and throughout the world”

24. What do you think of this mission statement?

25. How can CentraleSupelec carry out this mission statement?

26. Do you have any other suggestions for the 2022-2032 strategic plan?